Sociéte

Fkih Bensalah: Un viol collectif sur une mineure met le Maroc en émoi

Séquelles des présumés sévices endurés par la jeune Khadija
Image: YouTube
Séquelles des présumés sévices endurés par la jeune Khadija Image: YouTube

Un nouveau cas de viol a mis le Maroc en émoi. Dans une vidéo mise en ligne le 21 août, une jeune fille de 17 ans originaire de Fkih Bensalah soutient avoir été enlevée, torturée et violée pendant deux mois par une « bande de voyous » apparemment connus des service de police et de gendarmerie de la région. Pour donner plus de poids à ses propos, Khadija Oukkarou n’a pas hésité à dévoiler les séquelles de brûlures de cigarette et autres sévices endurées tout au long de cette période selon ses dires. Trois des présumés agresseurs ont été arrêtés le 25 août et la première audience du procès aura lieu le 6 septembre. De nombreux médias internationaux se sont saisis de cette affaire, ce dont le Maroc aurait bien pu se passer. Ce n’est pas la première fois qu’un incident du genre est rapporté et certains pays émetteurs de touristes n’hésitent plus à classer le Maroc dans la catégorie des pays à risque pour les femmes, les exhortant à ne pas voyager seules.

À propos de l'auteur

Espace MRE

Ajouter un commentaire

Cliquer pour envoyer un commentaire