Sociéte

Jeûne et santé: Trois repas équilibrés plutôt qu’un gargantuesque

[otw_is sidebar=otw-sidebar-2]Les Maghrébins ont ceci de différent : le menu ramadanesque.  Au fait la table tunisienne et algérienne se ressemblent dans la mesure où  la rupture du jeûne équivaut au souper. Les Marocains, eux, ont la particularité de manger trois repas : L’iftar (repas de rupture du jeûne), souper et shour (Repas d’avant le lever de soleil). L’iftar à lui seul est un menu vertigineux où le sucré nargue le salé, où les extrêmes se côtoient et où toutes les folies gastronomiques s’invitent. Alléchant mais désastreux pour la santé.  Quelle est la meilleure formule pour se sustenter sans ruiner sa santé ? : « Manger trois repas légers, déclare Dr Hicham Fennich, Spécialiste en nutrithérapie, homéopathie, hypnose clinique et insisiothérapie. Les Marocains mangent trop de sucreries pendant Ramadan(chebbakia, msemmen, baghrirs, jus…) qui impliquent de sérieuses complications pour la santé.

EspaceMRE : Quel est l’iftar préconiseriez-vous sans s’alourdir ni nuire à sa santé et donner à son corps et son esprit les nutriments dont il a besoin ?

Dr Fennich : Le plus important c’est de gérer sa glycémie. C’est à dire augmenter tranquillement le taux de sucre dans le sang (glycémie) sans pour autant trop en consommer.

On peut ainsi rompre son jeûne par 1 verre d’eau et 1 à 3 dattes ou des figues sèches. Pour permettre  le démarrage du métabolisme doucement on peut faire sa prière et retourner à table prendre une soupe de légumes pour faire le plein de vitamines. La soupe marocaine (harira) est un peu forte mais pour les inconditionnels il ne faudrait rien associer avec.

EspaceMRE : On peut accompagner les dattes de lait?

Dr Fennich : Le lait est déconseillé. Il risque d’abîmer les intestins car à l’âge adulte, très peu de gens possèdent toujours la lactase, l’enzyme qui digère le lactose. La meilleure façon d’hydrater son corps c’est de prendre de l’eau plate à raison d’un grand verre d’eau à chaque heure.

Ensuite on peut manger une soupe avec une protéine de bonne qualité, des abats ou des petits morceaux de viande rouge et un œuf bio, enchaîner avec des bouchées salées, terminer avec un café noir, du thé vert accompagné de 3 cuillerées de zemmita ou sellou.

La nutrition ne marche pas par quantités précises. Le plus important c’est d’écouter son corps et d’oublier les mauvaises habitudes alimentaires. Il faut que la ration calorique diminue d’au moins 30 %. Les études ont démontré que les consommateurs l’augmentent jusqu’à 90 %.

Alors au lieu de tout manger à la rupture du jeûne, penser à répartir son menu sur trois repas. Chaque jour de Ramadan devra permettre de nettoyer le corps durant 10 jours du reste de l’année. Alors au bout de 30 jours de jeûne on aurait nettoyé son corps pendant 300 jours. Si on ajoute les 6 jours de chawal on aura 360 jours donc une année sans toxines.

Mais ceci ne va se faire qu’en arrêtant les sucreries dont l’harira, soupe faite de farine et de féculents, pleins

Dr. Hicham Fennich
Dr. Hicham Fennich

de glucides.

 

Si on assimile les dangers du sucré on comprend le rôle du jeûne sur le corps. »

À propos de l'auteur

Mouna Achiri

Ajouter un commentaire

Cliquer pour envoyer un commentaire