Culture

Kamal Benkirane: L’apologie de l’interculturel à travers : ‘Les Souliers mauves’

souliers

L’écrivain Kamal Benkirane, vient de faire paraître au Maroc un recueil de nouvelles intitulé (Les souliers mauves et autres nouvelles), publié par l’une des maisons d’édition les plus en vue: Marsam. Ce recueil de 15 nouvelles, qui aurait pu s’intituler aussi (Un marocain au Québec), interpelle les péripéties de la construction identitaire au sein du Québec francophone, par le biais de passerelles interculturelles.

Une femme dépressive interpelle la mémoire de la maternité à travers des petits souliers. Un cowboy des Amériques, rencontré suite à un avis d’ébullition, prévoit bizarrement sa mort. L’Halloween projette une petite fille imprévisible à inventer l’Halloween orientale. Un étudiant montréalais tente de vivre sans argent en défiant le libéralisme économique. Une théière marocaine crée une histoire d’amour sous les feux de la rampe d’une vente de garage. Des immigrants tentent le renouveau interculturel du Québec à travers la création d’un parti politique sous le nom de DIEU, etc. Et c’est ainsi qu’ils cheminent ensemble dans le désir de se départir d’une identité communautaire pour aboutir lentement vers une identité collective.

Ces nouvelles écrites dans une continuité linéaire et chronique, avec par moments, la réapparition des mêmes personnages, nous projettent ainsi vers des dimensions de médiation culturelle. La nécessité d’émettre ainsi des passerelles entre le Maroc et le Québec intervient dans cette option judicieuse d’interpeller les sensibilités et les voies communes de l’altérité.

Le premier lancement se fera au salon international du livre à la ville de Québec, qui se tiendra du 11 au 15 avril 2018, sous invitation des instances de ce salon, du ministre de la culture du Maroc et du CCME (Conseil de la communauté marocaine à l’étranger). Le Maroc sera l’invité d’honneur de cette édition.

À propos de l'auteur

Espace MRE

Ajouter un commentaire

Cliquer pour envoyer un commentaire