Sociéte

L’eau que nous buvons est-elle sans risque?

[otw_is sidebar=otw-sidebar-2]Il a suffit d’une rencontre fortuite pour que le doute s’installe. L’eau que nous buvons est-elle sans risques pour la santé ? Le vendeur de filtres à eau, rencontré dans un centre commercial pendant qu’il exposait sa marchandise, est catégorique : Nous buvons une eau trop aseptisée qui, tôt ou tard, provoquera des maux et maladies dont une certaine complication des hormones, en l’occurrence les œstrogènes chez les hommes, ce qui, d’après lui, dévirilise les messieurs…

Ce qui a ajouté son grain de sel à la suspicion est l’expérience à la quelle il s’est livré et qui a désigné un seul coupable : Le chlore. Ayant introduit une électrode branchée à l’électricité dans un grand verre d’eau, cette dernière n’a pas tardé à se troubler et à devenir boueuse au point de ressembler à un marécage en verre. Difficile de s’imaginer ingurgiter l’eau dans cet état. Le chlore serait-il un ennemi latent qui s’acharnerait contre notre santé ? Serait-il la raison de toutes les maladies récentes et leur propagation ? Cancer, alzheimer, sida, angoisse…ennuis physiques et psychiques dont le traitement s’avère souvent capricieux et, souvent aussi, vain…

Quels sont  les risques éventuels du chlore sur la santé ? Pouvons-nous continuer de boire notre eau tranquillement? Pour combattre le doute et statuer sur la salubrité de l’eau la question a été posée à un spécialiste de la nutrition, Dr Hicham Fennich, spécialiste en nutrithérapie, homéopathie, hypnose clinique et insisiothérapie : « Le chlore en lui même n’a pas d’effets néfastes sur la santé, ce sont les sous produits de désinfectants à base de chlore qui peuvent nuire à la santé. Par exemple le bromodichlorométhane peut entraîner une diminution de la mobilité des spermatozoïdes et de ce fait nuire à la santé reproductive. Mais ces sous produits sont rarement rencontrés dans le traitement des eaux potables. Des études menées aux Etats-Unis et au Canada confirment l’innocuité des eaux de consommation. Donc inutile de paniquer. »

Une eau inoffensive? www.mzdom.com
Une eau inoffensive? www.mzdom.com

Une déclaration que partage le portail de Santé Canada, dans son édition de 2006, quand il traite le sujet d’assainissement de l’eau au Canada. Le chlore,  selon la même source, est « un désinfectant qu’on ajoute à l’eau potable pour réduire ou éliminer la présence de micro-organismes, tels les bactéries et virus. L’ajout de chlore à l’eau potable a permis de réduire sensiblement les risques de transmission de maladies par l’eau ». La chloration de l’eau potable dépasserait les risques sanitaires qui peuvent être engendrés par les sous-produits.

Les spécialistes préfèrent le chlore aux autres désinfectants pour son efficacité contre presque tous les micro-organismes, utilisés en parallèle avec de nouveaux procédés de filtration d’eau.  De faibles unités de chlore se retrouvent dans l’eau que nous buvons, quantités insignifiantes et sans danger sur la santé du consommateur d’après le document Santé Canada ; et ce restant de chlore empêche la recontamination de l’eau par les micro-organismes de l’usine de traitement à l’usager. Utiliser un filtre à eau ? Pourquoi pas pour ceux que l’idée du chlore rebute malgré son inoffensivité. Reste la corvée d’entretien du filtre …

Commentaire

commentaire

À propos de l'auteur

Mouna Achiri

Ajouter un commentaire

Cliquer pour envoyer un commentaire