Maroc

L’économie souterraine pèse 170 milliards de dirhams au Maroc

Image: L'Économiste Maghrébin
Image: L'Économiste Maghrébin

Dans une étude commandée par le Cabinet Roland Berger pour le compte de la Confédération générale des entreprises du Maroc et rapportée par Jeune Afrique lundi 16 avril, on apprend que la part de du secteur informel dans l’économie marocaine est de l’ordre de 170 milliards de dirhams, ce qui correspond à 20% du PIB. Un chiffre qui donne le tournis et qui illustre le manque à gagner pour l’État. Il est question de 40 milliards de dirhams perdus dans la nature. Par ailleurs, l’informel emploie 2,4 millions de personnes au Maroc selon ce rapport. Un chiffre que le marocain ordinaire n’aura aucune difficulté à croire tellement le travail non déclaré est omniprésent et couvre tous les pans de l’économie. La CGEM, par le biais de cette étude préconise l’intégration de l’informel dans l’économie. Bonne idée, mais on se demande réellement si la volonté et les outils sont au rendez-vous. Sans parler des réticences attendues à l’échelle populaire…

À propos de l'auteur

Harakat Ismail

Ajouter un commentaire

Cliquer pour envoyer un commentaire