Migrance

Monsef Derraji: Un battant au four et au moulin

Image: L'actualité
Image: L'actualité

Émigrer est un acte de courage, réussir son intégration est une autre paire de manche. L’expérience de plusieurs immigrants prouve que cela ne se fait pas sans investissement de soi et travail acharné de longue haleine même dans le meilleur des mondes! Rien n’est acquis en effet même en Amérique du nord car le rêve américain est un mythe et pour les immigrants ce n’est pas gagné d’avance, surtout dans un milieu ou le taux de chômage des immigrants atteint dans certaines communautés 22 voire 25%. Pour Monsef Derraji, PDG du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ), un projet d’immigration est une démarche qui se prépare longtemps à l’avance, se planifie et s’exécute comme un investissement d’affaires.

Vivant au Québec depuis 2004, ce jeune quadra, natif de Marrakech a élaboré longuement son projet d’immigration avant de s’y lancer. Aujourd’hui, dans son pays d’accueil, il est un modèle d’intégration et de réussite. Cela ne s’est pas fait sans peine ni travail intense. Dès son arrivée au Québec, ce jeune père de famille aujourd’hui, à l’époque encore célibataire, se lance de nouveau dans les études pour décrocher un MBA à l’école d’administration de l’Université Laval. Il avait déjà à son actif une expérience professionnelle dans une multinationale pharmaceutique au Maroc, suite à une maîtrise en technologie alimentaire de l’université Cadi Ayyad de Marrakech. ‘’Je savais en immigrant qu’il fallait que j’obtienne un nouveau diplôme pour bien m’insérer dans la vie active et faire ma place’’, souligne-t-il. Il y arrive très vite.

Deux ans après, alors qu’il est sur le point de finaliser son cursus, il est recruté par la firme pharmaceutique Eli Lilly Canada Inc. Une entreprise qu’il quittera quand il prendra les rênes en 2015 du RJCCQ. Avant d’en arriver là, Monsef Derraji n’a cessé de s’impliquer et s’activer dans le milieu sociopolitique. En effet, rien ne l’arrête, il est sur tous les fronts! Politique, social, entrepreneuriat…, le jeune manager explore toutes les niches et cela lui réussit bien. Sur le plan associatif, il s’implique dans une association de jeunes professionnels marocains et co-fonde avec son ami journaliste Lamine Foura en 2009 le Congrès maghrébin au Québec (CMQ). Une plateforme de réseautage pour bien s’intégrer dans la société d’accueil.

Une – jeune – carrière bien pleine

Du côté politique, le jeune quadra fait ses premiers pas dans le milieu dès 2006 en intégrant une commission politique du parti libéral du Québec. Il ne s’arrêtera pas là. Son dynamisme et son implication sur tous les fronts le fait remarquer dans la sphère politique. C’est ainsi qu’en 2010, il sera appelé à prendre les rênes du parti municipal, Vision Montréal. Une expérience forte d’enseignements et une première puisque c’était la première fois qu’un marocain occupait une telle fonction. Il quittera par la suite le parti municipal pour intégrer l’exécutif du Parti libéral du Québec aux côtés de Philippe Couillard, l’actuel Premier ministre du Québec depuis 2014. Là aussi ce fut une première puisqu’il a été le seul maghrébin à devenir membre de l’exécutif du Parti libéral. Entreprenant et ambitieux, Monsef Derraji revient parallèlement aux études pour s’inscrire à un Ph.D en santé publique. Un cursus qu’il poursuit actuellement à l’Université de Montréal.

Aujourd’hui, toujours des idées plein la tête, il fête sa première année aux commandes du RJCCQ après avoir été administrateur auparavant au sein de l’établissement. L’institution née il y a vingt cinq ans, regroupe 10.000 hommes d’affaires et réunit 37 organisations membres. Marié depuis 2006 et aujourd’hui papa comblé de deux enfants, le dirigeant se consacre actuellement pleinement au développement de l’institution qu’il préside. Il était dernièrement à la Conférence des parties (Cop 22) à Marrakech à la tête d’une délégation d’entrepreneurs du Québec. Aujourd’hui il enchaîne les missions et rencontres pour accompagner et préparer la relève au sein de la communauté d’affaire au Québec.

 

À propos de l'auteur

Espace MRE

Ajouter un commentaire

Cliquer pour envoyer un commentaire