Migrance

N’zaha 2017: Le Vieux Montréal, à l’heure marocaine

nzaha

La Chambre de commerce et de l’industrie Al Maghreb ( CCIMC) organise dimanche 27 août son festival annuel N’zaha qui sera marqué cette fois-ci par la présence de l’artiste populaire Najat Atabou. Une attraction synonyme de succès de cette édition dans la mesure où la chanteuse vient de faire un tabac sur les réseaux sociaux à travers une vidéo où elle a dénoncé énergiquement et preuves à l’appui les dysfonctionnements qui émaillent la gestion de Khemisset, sa ville natale. Un argument de plus pour l’apprécier.

Dans un autre ordre, l’animation sera assurée par la réputée actrice installée au Québec Houda Rihani qui garde le lien avec le milieu du septième art marocain à travers plusieurs réalisations qui la maintiennent proche de son public. D’autres artistes maroco-québecois apporteront leur contribution à la réussite de cet événement par le biais de plusieurs chansons fleurant bon le terroir marocain. La RAM se mêlera de la partie en tirant au sort 9 billets à destination du Maghreb. Autant dire que le maître d’œuvre de N’zaha 2017, Abderrahim Khouybaba, président de la CCIMC, a mis les petits plats dans les grands.

À propos de l'auteur

Harakat Ismail

Ajouter un commentaire

Cliquer pour envoyer un commentaire