International

Pénurie d’ânes au Kenya… à cause de la Chine!

Image: YouTube
Image: YouTube

Entre 2009 et 2017, le nombre d’ânes au Kenya est passé de 1,8 million à 900 000, selon l’ONG Donkey Sanctuary. Un déclin inquiétant essentiellement attribué à la demande chinoise. En effet, au pays de l’Empire Celeste, on attribue toutes les vertus imaginables à la peau de l’âne, de la vigueur sexuelle au vieillissement, en passant par l’anémie. La demande est telle que des mafias s’organisent au pays des Massaï pour se servir directement au profit des Chinois. Dans pas mal de cas, les ânes sont volés et non pas achetés. Un tournant majeur s’est opéré en 2014, lorsque les autorités kenyanes ont décidés de donner le feu vert aux abattoirs réservés à cet animal. Non pas pour la consommation de la viande qui demeure fort peu demandée tant au Kenya qu’en Chine, mais essentiellement pour la peau du baudet qui fait fureur dans les marchés chinois. Quand on prend en considération la population de ce pays, on peut partir du principe que ce trafic a encore de beaux jours devant lui. Pauvres bêtes!

À propos de l'auteur

Espace MRE

Ajouter un commentaire

Cliquer pour envoyer un commentaire